E. du Perron
aan
L. Guilloux

Parijs, 19 december 1935

Paris, ce i9 décembre 1935.

 

Men cher Guilloux,

Voici l'article de Greshoff7556

Je vous le résume:

Peyré, parfaitement insignifiant, a obtenu le prix.7557 Si la valeur du livre avait compté, ce serait Le Sang Noir qui l'aurait en. Mais les vieux messieurs de l'Ac. Gonc. n'aiment pas le talent et puis Guilloux est ‘révolutionnaire’. - ‘Donc, tout va bien: un plumitif zélé (appliqué) a obtenu le gâteau, et un grand artiste, qui est en même temps un homme libre, a eu la verge’.7558 (Allusion à notre père Noël, qui est Saint-Nicolas, et dont le jour est le 5 décembre.)

Greshoff ne comprend pas qu'on dit que vos personnages sont des caricatures. Il trouve que vous voyez la vie sans vous raconter des histoires, mais que les gens sont peints au naturel et n'ont que ce qu'ils méritent. C'est nous qui avons besoin du mensonge, si nous voulons voir ces gens et ces choses autrement. - Il compare votre manière de voir a la vie à des anciens tableaux nettoyés, c.à.d. sans la couche de vernis qui répand sur tout une lumière chaude d'une belle couleur dorée. Les gens habitués à voir ces tableaux sous le vernis, sont bouleversés quand ils le voient nettoyés, les trouvent crus, etc. Bon, vous êtes aussi vrai, aussi peu caricaturiste, selon Gr., que Daumier.

Cripure est magnifique; parfois héroïque dans un sens plus élevé, parfois méprisable par sa lâcheté. Vous l'avez créé avec des moyens magnifiques, puissants, absolument éloignés des règles des petits créateurs psychologues. (Il veut dire: genre Bourget ou Mauriac.) Ce qui frappe dans le livre est sa richesse. - Ensuite il raconte un peu l'histoire de Cripure. Et pour finir, il dit que Cripure est fait d'après Palante, sur lequel vous avez fait un autre livre, les ‘Souvenirs’. Mais il ne faut pas confondre, car Cripure est beaucoup plus: plus riche, plus complexe que Pallante.

Tout ceci n'est dit que pour attirer l'attention sur ce livre. Il reste beaucoup de choses à dire. (Il m'a écrit qu'il avait fait cet article en hâte, qu'il n'en est pas content, qu'il va relire Le Sang Noir, et qu'il compte faire un meilleur article pour une revue; ceci est un quotidien.) ‘Lorsque Peyré et les 9/10 des autres lauréats seront oubliés depuis longtemps, des jeunes gens liront encore ce livre, qui n'est désespéré que pour des lecteurs superficiels’7559

Voila.

 

Avez-vous bien voyagé? Comment va Renée? Yvone? Mettez-nous un mot quand vous repenserez à nous. Je travaille beaucoup et ne fait qu'étudier le Caucase7560 - ‘avec fruit’ du reste.

Si vous avez envie d'écrire à Greshoff son adresse est: 130 Boulevard Auguste Reyers, Schaerbeek-Bruxelles, (Belgique). Son prénom est: Jan.

Bep, Alain et moi nous unissons pour vous saluer cordialement. (Ché bella combinazione!)

Votre EdP.

 

L'article de Bep,7561 envoyé du Roselier, n'a toujours pas paru. On vous l'enverra tout de suite. Avecques translation.

7556J. Greshoff besprak Le sang noir in Het vaderland van 15 december 1935 (ocht.) onder de kop ‘Het boek dat den prix Goncourt had moeten hebben’.
7557Joseph Peyré (1892-1968) kreeg op 5 december 1935 de Prix Goncourt voor zijn roman Sang et lumières.
7558Greshoff schreef in zijn in n 1 genoemde bespreking: ‘Nu is alles weer in orde: een vlijtige penneknecht heeft de koek en een groot kunstenaar, die tegelijkertijd een vrij man is, krijgt de gard.’
7559Greshoff schreef: ‘Wanneer Peyré als negentienden van zijn medebekroonden reeds lang vergeten en vergeven is, zullen jonge menschen nog grijpen naar dit boek, dat alléén voor de oppervlakkigen een wanhopig boek is.’
7560DP bestudeerde blijkens nagelaten aantekeningen voor ‘De onzekeren’ de Russische expedities tegen de bewoners van de Kaukasus in de jaren 1830-'40.
7561Bespreking van Le sang noir in de NRC van 9 januari 1936 (av.) door Elisabeth de Roos.
vorige | volgende in deze correspondentie
vorige | volgende in alle correspondentie