E. du Perron
aan
L. Guilloux

Parijs, 27 november 1934

Paris, mardi.

 

Mon cher ami,

Si je ne vous écris plus, et si vous êtes d'accord, je viendrai samedi, le 1er décembre, avec un train qui partira par exemple à 11 heures d'ici. Inutile de me prendre à la gare; comme j'aurai une valise, je prendrai un taxi pour aller chez vous. Je resterai alors tout le dimanche, pour repartir lundi au Roselier, car il faut que je me remette au travail, et que je fasse vite et bien! (presto et bello).

Voulez-vous téléphoner encore au Roselier pour prévenir, mais surtout pour leur demander si la chambre sera bien chauffee? Si vous ne téléphonez pas, ils sont capables de me tenir au froid pendant la moitié de mon séjour chez eux.

Au revoir et bien à vous deux,

EdP.

vorige | volgende in deze correspondentie
vorige | volgende in alle correspondentie