E. du Perron
aan
O.-J. Périer

Brussel, 26 december 1927

13 rue Lesbroussart

 

26.12.27.

Mon cher Périer,

J'ai reçu hier soir le portrait de M. Barnabooth dont je vous remercie bien cordialement. Je m'étais rendu chez vous la même aprèsmidi entre 3 et 4 heures, j'avais sonné mais personne n'était venu ouvrir et les volets étaient clos. Tout à l'heure j'ai essayé de nouveau; même histoire. J'ai admiré votre porte qui est vraîment élégante et le numéro de votre maison qui est en italique. Puis j'ai laissé glisser dans la boîte aux lettres deux petits bouquins qui vous étaient destinés depuis longtemps et qui vous amuseront, j'espère. Et voilà. Je ne sais plus si vous êtes à Bruxelles ou au Zoute et je vous écris à tout hasard. Faites-moi signe quand vous serez rentré ou entré en possession des deux bouquins et de ce mot.

Croyez-moi bien à vous

EduPerron

 

P.S. Le journal du fameux Jack274 est bien au-dessus de mes forces (hé-las!) - Et quel genre de ‘documents’ désirez-vous sur l'amour? il faudrait m'expliquer cela, car entre nous...

Mais dans une dizaine de jours j'aurai qq.chose pour vous qui vous intéressera sûrement. (Moi aussi j'ai mes petits mystères.)

 

P.P.S. Ah!. j'ai oublié de vous dire que j'ai aussi téléphoné à ‘l'heure du diner’. Pas de réponse. Recommencerai-je demain?

274Waarschijnlijk gefingeerd dagboek van Jack the Ripper.
vorige | volgende in deze correspondentie
vorige | volgende in alle correspondentie