E. du Perron
aan
Evelyn Blackett

Oxford, 5 november 1929

Dear,

Je viens de recevoir votre lettre - et le monsieur fatigué, le ‘M. Teste’, etc. a encore l'IDEAL de croire que vous viendrez le voir aujourd'hui. Si vous ne voulez pas tant pis - mais alors, à quoi bon continuer quoi que ce soit? Si vous ne venez pas, j'aurai mieux ‘compris’ que jamais, et mon amitié vous fournira encore quelques documents pour votre ROMAN. (La lettre d'hier soir et peut-être encore une autre). Comme ça nous aurons été - au point de vue littéraire du moins - aussi ‘complets’ que possible.

Mais à vous, dear, je fais un dernier appel - le même en somme que celui de ce matin.

Je serai à l'hôtel jusqu'à 5 h. probablement. Mieux vaut venir tout de suite.

E.

 

En même temps qu'à vous j'écris à Mlle Suzette.

 

Origineel: Den Haag, Letterkundig Museum

vorige | volgende in deze correspondentie
vorige | volgende in alle correspondentie