E. du Perron
aan
V. Larbaud

Parijs, 28 augustus 1935

Cher Monsieur,

Je suis rentré à Paris, et à votre disposition si vous voulez me voir. C'est à dire jusqu'au 8 septembre, car je me vois obligé de partir pour la Hollande où je resterai probablement jusqu'au début d'octobre.

J'aimerais beaucoup vous revoir, mais j'espère vous retrouver guéri, ou presque. Si ma visite devait vous incommoder, dites-moi très simplement non, et essay ons de nous revoir en octobre.3861

Croyez-moi bien à vous,

EduPerron

Paris, ce 28 août 1935

88, boulevard Murat.

3861DP heeft Larbaud niet meer ontmoet en hem niet meer geschreven. Larbaud was in het begin van augustus getroffen door een hersenbloeding, die hem gedeeltelijk verlamde, waardoor afasie optrad.
vorige | volgende in deze correspondentie
vorige | volgende in alle correspondentie