E. du Perron
aan
R. Petrucci-Verwée3

Brussel, 5 november 1922

Bruxelles, ce 5 Novembre

 

A.D. 1922.

Tres-Vénérée Madame,

Le pauvre petit jeune homme Eddy du Perron est un garçon inoffensif et doux, qui surtout Vous aime bien, mais qui, hélas, Madame, devant certaines Choses perd, par le comble de son inoffen-sivité même, le peu de présence de logique, qui est sienne, quand il se trouve en douce tranquillité. Ainsi, Madame, quoique chargé d'une importante mission, il n'a point trouvé le courage de se rendre en Votre Présence, et s'est contenté de boire à distance, par ses oreilles qui sont vos esclaves, les sons harmonieux de quelques-uns de Vos Paroles...

Or, moi, Eric Grave4, qui suis ami du dit Eddy du Perron, et qui me vante parfois d'avoir certaine zèle de clerc, je m'enhardis jusqu'à Vous écrire, afin de Vous transmettre, bien humblement devant Votre Chaussure, la commission qu'a failli Vous porter mon ami, étant: Vous inviter de bien vouloir honorer sa familie et sa demeure par Votre Présence à l'heure du goûter, le jour que Vous serez, Madame, amplement remise des fatigues qui ont osé Vous approcher, et que Vous aurez retrouvé l'occasion de répandre autour de Vous Votre Bonté et le Bonheur même.

Je suis, agenouillé à côté de mon distrait ami, chaque fraction de seconde le Vôtre à commander,

Eric Grave

3Op de envelop ‘Le très-indigne clerc Eric Grave à la Très-Vénérée, Magnanime et Clémente Dame Madame Claire R. Petrucci, Châtelaine de Quinto, etc. etc. etc. en sincère prosternation.’ Brief in schoonschrift geschreven.
4Pseudoniem dat DP ook wel gebruikte bij het signeren van tekeningen.
vorige | volgende in deze correspondentie
vorige | volgende in alle correspondentie